Smog
à l'assaut de la francophonie

« Smog »
psychanalysera toute la francophonie
Régis Tremblay
Le Soleil
Québec
©Copyright André-Philippe Côté Journal Le Soleil

Au Petit Fribourg

Le Docteur Smog, créé par André-Philippe Côté, sera distribué par le géant Casterman. « Je l'ai appelé Smog parce que je désire que ce personnage reste flou, malléable ! »
« Smog » psychanalysera toute la francophonie
R
égis Tremblay
Le Soleil
Québec
Après avoir épinglé toutes les personnalités publiques du Québec dans ses caricatures, après avoir joué au philosophe à travers Baptiste, son clochard bédéique et poétique, André-Philippe Côté s'apprête à psy-chanalyser toute la francophonie dans une nouvelle série de bande dessinée, Le Docteur Smog, distribuée par le géant Casterman. La consécration !
Pas moins de 100 000 exemplaires envahiront les librairies des pays francophones, dès la fin février. Pour appuyer cette offensive, l'éditeur Jungle est assuré de voir Le Docteur Smog publié dans un prestigieux périodique français. S'agira-t-il de Psychologie, Le Nouvel Observateur ou d'un autre grand magazine ? Son nom sera connu sous peu.

Pour André-Philippe Côté comme pour tout bédéiste, être distribué par Casterman, c'est le rêve ! Le plus beau, c'est qu'il ne l'a pas cherché : c'est un représentant de l'éditeur Jungle, de passage au Québec, qui a remarqué le travail d'André-Philippe. Il faut dire que le docteur Smog apparaît épisodiquement dans ses caricatures, publiées dans Le Soleil depuis 1998. Si tu ne vas pas à la montagne, c'est la montagne qui viendra à toi, si telle est ta destinée.

« Je connais le milieu de la bande dessinée québécoise et je sais que des gens se sont épuisés à vouloir vendre leurs albums en France. Face à des échecs répétés, ils sont demeurés amers ; même leur créativité en a souffert. Cela m'a donné une leçon. Je me suis dit : "si ta bande dessinée est bonne, si elle plaît vraiment aux Québécois, il y a des chances qu'elle plaise aussi aux Français, aux Belges et aux autres". J'ai été inspiré par l'attitude de Quino, le père de Mafalda, qui n'a pas visé le marché mondial, mais son pays, l'Argentine. Il a si bien réussi qu'il a fini par traverser les frontières », explique André-Philippe Côté en entrevue.
Jungle est un label qui a frappé dans le mille dès sa première publication : Caméra Café, de Solo et Le Bolloch, a vendu plus de 200 000 exemplaires en moins d'un an. En 2004-2005, une quinzaine d'albums paraîtront, dont celui du Docteur Smog, le premier d'une série.

« J'ai un contrat ferme pour une série d'albums de Smog. Smog leur appartient. Mon personnage a plu tout de suite à Moïse Kissous, le fondateur de Jungle, qui cherchait en vain une BD jouant sur la psyco-pop, une mode qui fait rage en France depuis la publication du livre Guérir, de David Servan-Schreiber », ajoute le bédéiste.

Le bon docteur Smog ne résout rien, mais il touche à tout, du syndrome Tanguy à la panacée des anti-dépresseurs : « Si vous avez trop de problèmes, je vous recommande de prendre des antidépresseurs. Vous n'aurez alors qu'un seul problème : l'antidépresseur ! », déclare ce psy pince-sans-rire.

Smog ne pouvait ignorer le cybersexe, cette MMTC (maladie mentale transmise cybersexuellement)… «Docteur Smog, je vais mettre fin à ma thérapie. -Ah… Vous avez vaincu votre dépendance au cybersexe ! ? ! -Euh… Non, pas vraiment ! Mais j'ai trouvé un cyberpsy ! »

Des textes intelligents, ciselés, incisifs. Des personnages schématiques mais bien campés au crayon gras, dans un bureau dont les murs changent selon les fantasmes et les phobies des clients. « Il s'agit moins d'un mur que d'un écran où le patient projette ses images mentales », précise l'auteur. Ainsi, quand une femme ayant la phobie des serpents réagit fortement à un reptile bidon agité par Smog, le motif de la tapisserie passe de la ligne droite à la ligne hachurée, puis disparaît du mur pour descendre sur le tapis quand la cliente tombe dans les pommes.

La carrière européenne de Smog tire André-Philippe Côté de six ans de dormance en tant que créateur de bande dessinée, lui qui avait déjà publié six albums de Baptiste et deux autres albums plus avant-gardistes : Castello (1993) et Victor et Rivière (1998). Depuis ce temps, Côté s'est concentré sur son travail quotidien de caricaturiste dans Le Soleil, un corpus humoristique publié par la suite en cinq recueils intitulés De tous les Côté. Depuis l'an dernier, les meilleures de ces caricatures ont paru dans des journaux aussi prestigieux que Le Monde et Le Courrier International.

« Mon métier de caricaturiste m'a permis d'orienter constamment mon travail en fonction des réactions des lecteurs, comme un comédien ajuste son jeu selon les feed-backs des spectateurs : il sait où il doit en rajouter, où il doit couper. C'est une expérience irremplaçable. Voilà comment j'ai pu mettre au point mon personnage de Smog, au cours des six dernières années. Il faut dire qu'il est né de lui-même, plus que je ne l'ai inventé. Beaucoup de jeunes bédéistes me racontent leurs difficultés à créer un personnage fort. Je crois plutôt qu'un créateur doit être attentif aux personnages qui surgissent d'eux-mêmes : il faut savoir reconnaître celui qui se démarquera. Il ne faut pas que ce héros soit trop personnalisé, trop typé, afin qu'il puisse s'insérer dans le plus grand nombre d'histoires possibles. Voilà pourquoi le très lisse et indéfinissable Tintin est le héros de Hergé, et non le bouillant et prévisible Haddock », explique André-Philippe Côté.

On comprend mieux pourquoi son psy se nomme Smog (brouillard) : « À part le fait qu'il vive encore avec sa mère, on ne sait rien de cet homme : il reste flou, comme dans un brouillard. Cela me rappelle que les peintres Monet et Turner adoraient la pollution, parce que cela créait un flou propice à l'imagination. »

Événement Fribourg

Artistes présents

Page précédente

Page suivante

Au Petit Fribourg
Chalets au bord du Saint-Laurent
483, de Gaspé est
Saint-Jean-Port-Joli
G0R 3G0
Téléphone : (418) 598-6157
Télécopie : (418) 598-6157
Messagerie : info@aupetitfribourg.ca